«Pleurez des pieds…»

Voilà ce qu’une amie m’a dit lors d’un tango avec elle, vendredi dernier. Je
l’ai pris à mon bras en fin de soirée et je l’ai amené danser. «_Maintenant,
danse avec moi._» que je lui ai demandé. Le tango a fait le reste.

Après la deuxième danse, elle me dit que ça lui avait fait du bien, que c’était
comme «_pleurez des pieds_». Après quelques autres, elle parlait d’un «_coup
de baguette magique_»… Je lui avais rendu son sourire.

Je ne sais pas qu’est-ce que j’ai fait au juste. J’ai juste dansé. J’ai juste
laissé parler mon cœur à travers la danse. Je l’ai juste écoutée, suivie et
guidée à travers sa peine, je crois. Le reste du trajet, c’est elle qui l’a
fait.

Moi, en quittant ce soir-là, sur le chemin solitaire du retour, j’ai pleuré.
C’est ça le tango.

Publicités

A propos ninoles

Wordpress user and FOSS afionados.
Cet article a été publié dans tango. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s