Le Threefold Triangle

Dans son article sur le [GNS][GNS2], Ron Edwards réfute le fait que le
GNS puisse être représenté par une quelconque forme géométrique tels
que le triangle. En faisant cela, il répond à l’idée développée dans
le [Threefold Model][] que les intérêts des joueurs peuvent se
distribuer indépendamment à travers les trois propositions. Il
développe cette idée controversée dans d’autres discussions et offre
comme analogie pour exposer son point de vue celles des
[trois motocyclistes][].

Pourquoi RE refuse-t-il l’analogie du triangle? Ce point n’est pas
trop clair à mon avis. Particulièrement, RE admet que différents
intérêts peuvent coexister dans une même Proposition Créative.
Toutefois, pour lui, une seule priorité peut exister à la fois, sinon
le jeu peut devenir incohérent et moins apte à obtenir une expérience
de jeu optimal. Une seule priorité devrait donc être tenu en compte
dans les décisions des joueurs pour obtenir une expérience optimale.

Personnellement, je trouve ce point de vue restrictif et en désaccord
avec la réalité. Je crois que, même lorsqu’un intérêt est prioritaire
(ce qui n’est pas essentiel), les intérêts secondaires sont aussi tenu
en compte dans la majorité des parties. Mes exemples principaux à ce
niveau se basent tous sur la même idée: si on prend une Proposition
Créative donnée, les décisions devraient donc tous être optimalement
concentrée pour favoriser cette Proposition Créative. Pourtant, on
retrouve dans les décisions réelles de jeu souvent des éléments
démontrant des intérêts secondaires (un fait admis même par la
théorie) et rendant la solution suboptimale pour l’intérêt strict de
la Proposition Créative, comparativement à une décision strictement
prise dans l’intérêt de la Proposition Créative. Ainsi, avec une
Proposition Narrativiste, on lancera deux joueurs disputer l’issue
d’une situation en lançant les dés, en accord avec les
caractéristiques du personnage (et d’autres facteurs). La solution
optimale serait de choisir la proposition qui sert le mieux le thème
(en choisissant par exemple de ne tenir compte que des facteurs
servant directement celui-ci) et je comprends mal le besoin de
déterminer les capacités du personnage de ce point de vue. On
pourrait dire que le réalisme est un souci normal du point de vue
narrativisme mais celui-ci peut très bien être pris en compte lors de
l’interprétation des résultats. D’ailleurs, les évènements
incroyables font souvent parti des rebondissements des bonnes
histoires et ces dernières font souvent peu de fi de la plausabilité
d’un évènement (l’évènement survient même s’il est exceptionnel).
Bref, du point de vue d’une Proposition Créative Narrativiste, la
prise en compte des caractéristiques dans le jet de résolution est
difficilement justifiable. C’est pourtant le cas de nombre de jeux
Narrativiste tels que Universalis, The Pool et Sorcerer.

Si on tient compte des autres facteurs d’intérêts, la présence de ces
éléments peut être justifié. Ainsi, la présence du jet de dés permet
de créer une certaine compétition, un défi, entre les participants, où
l’on cherche à démontrer notre capacité à bien utiliser les ressources
de nos personnages dans la situation de jeu. Ou bien, un certain
intérêt explorateur peut exister, où l’on désire se laisser guider par
le profil de notre personnage à l’intérieur d’une situation donnée
plutôt que de la laisser entièrement au main d’un objectif pré-défini
(soit la Prémisse). Cela n’empêche nullement ces intérêts de servir
partiellement la Proposition Créative, mais il est clair, à mon avis,
que leur présence est un compromis vis à vis de cette Proposition, qui
serait mieux servi par une prise de décision n’impliquant pas ces
intérêts secondaires.

Peut-être ai-je mal compris le propos de RE à ce sujet mais en ce cas,
j’aimerais bien qu’on m’explique clairement où je me trompe. Pour
moi, il est inutile de marteler dans la tête des gens que les
Propositions Créatives sont exclusives les unes aux autres. À mon
avis, une Prémisse donnée contient un ensemble d’intérêts qui
demandent à être répondus en cours de jeu, incluant des intérêts
conflictuels. La mise en place de priorités permet de favoriser
certains intérêts plus que les autres mais si la situation de jeu ne
répond pas adéquatement à tous les intérêts, l’intérêt pour la partie
s’en retrouve affecté bien plus qu’elle ne le serait par la présence
d’Incohérences (c’est à dire la présence de deux Proposition Créative
différente dans la Prémisse) tels que RE la définit.

Note: Message paru originalement sur [jeuderôlogie][Le Threefold Triangle]

[GNS2]: http://ptgptb.free.fr/forge/gns2.htm
[Threefold Model]: http://www.darkshire.net/~jhkim/rpg/theory/rgfa/faq_v1/faq1.art
[trois motocyclistes]: http://www.indie-rpgs.com/forum/index.php?topic=16406.0
[Le Threefold Triangle]: http://fr.groups.yahoo.com/group/jeuderologie/message/584

Publicités

A propos ninoles

Wordpress user and FOSS afionados.
Cet article a été publié dans français, jeuderôlogie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s